Dans les coulisses de Sans ARTifice

Certaines de mes toiles conversent, inspirent, font réfléchir, alors que d’autres demeurent silencieuses et paisibles. Quel est mon style? Il n'est pas défini. Il évolue en même temps que je chemine. Simplement. Sans ARTifice.

Stéphanie Themens

Artiste peintre autodidacte

Des maisons avec des roues

Toute petite, je faisais déjà des dessins plutôt symboliques. Mon père étant dans l’armée, nous déménagions souvent. Donc, dans ma tête, les maisons avaient des roues. Imaginez la surprise de ma mère! Je ne dois donc pas m’étonner si aujourd’hui, je poursuis sur cette voie.

Merci à Jeannot

C’est grâce à ma belle-mère, Jeannot, que j’ai tenté de peindre pour la première fois vers 2005, en sortant la gouache et un pinceau à un dollar.

Stéphanie Themens Sans-artifice-Geisha

Le résultat, sur le petit panneau 9 X 12 que tu vois ici, m’a fait comprendre que je n’avais pas trop perdu la fibre ni la twist!

À l’époque, et même jusqu’à tout récemment, je cherchais mon style, ma vocation. Entre les peintures animalières, les portraits, le style abstrait, réaliste ou impressionniste, je n’arrivais pas à trouver ce qui me faisait réellement vibrer.

 

 

Stéphanie-Themens-sans-artifice

Novembre 2018

En 2018, j'ai reçu un diagnostic de trouble de santé mentale, suivi d’un pénible périple intérieur de 18 mois. Ce fut un grand coup de fouet, une façon radicale de reprendre contact avec mon intérieur, mes émotions et mes priorités.

Cette crise identitaire, cette façon de mettre ma vie sur pause, a amorcé le début d’un réel cheminement intérieur et artistique. Avec le soutien de mes proches, de ressources extérieures et d’une féroce volonté, je me suis remise à « vivre normalement » et à peindre.

Je laisse désormais la toile vibrer d'elle-même, exprimer son propre style. Je ne lui impose rien. J'évolue avec elle, je fais des erreurs, je les corrige (ou non!) et je vis une myriade d'émotions durant sa progression.

Je peins à certains moments pour le plaisir, et d'autres fois avec la conviction de rendre visible la charge émotionnelle que peuvent ressentir les personnes souffrant de troubles de santé mentale et ceux qui les accompagnent.

La réalité de la santé mentale au Québec et au Canada

Combien souffriront d'une maladie mentale au cours de leur vie?

Canadiens
%

Près d'un quart des décès chez les jeunes sont dus à un trouble de santé mentale.

15 à 24 ans
%

Combien de personnes reçoivent de l'aide ou vont consulter?

Personnes
%

Quels troubles représentent la majorité des problématiques de santé mentale?

Anxio-dépressifs
%

Utilisons les moments difficiles pour apprécier chaque instant de bonheur qui traverse notre parcours.

Stéphanie... Sans ARTifice