L’enclume – autopsie d’un tableau

Pourquoi avoir peint l’enclume? Parce que c’est un principe que m’a expliqué mon psychiatre et qui m’a beaucoup inspirée. Ce symbole représente la lourdeur héréditaire que nous traînons sans en avoir conscience.

Ici, on ne parle pas de jeter la faute sur nos parents. Loin de là. Il s’agit d’hérédité familiale plus large, de valeurs et croyances transmises depuis plusieurs générations. Ce qui forge (ohhh jeu de mots…forger, enclume hehe) notre caractère et notre être tout entier dépend de trois facteurs et la famille en fait partie. Les deux autres sont l’environnement et la société.

Soit nous laissons cette fausse vérité nous guider sans nous questionner, soit nous choisissons de refuser de porter l’enclume de valeurs et croyances qui biaisent nos pensées, nos paroles et nos actions.

Les éléments composant le tableau de L’enclume

Enclume - Sans ARTifice - S Themens
Enclume – Sans ARTifice – S Themens

L’enclume est entourée de 4 éléments distincts, mais reliés.

  • Le ballon
  • La corde
  • La boîte
  • Le personnage

Cette femme, recroquevillée sous le poids est contrainte par plusieurs éléments. Tout d’abord, par les valeurs et les croyances qui lui ont été inculquées par son environnement, la société actuelle et la famille, puis par le discours intérieur et les pensées envahissantes qui en découlent. La prise de conscience de cet état décalé lui permet de comprendre pourquoi elle ne se sentait pas en phase avec elle-même.

La boîte est tour à tour une zone de confort et de protection, puis un lieu de silence, de retrait et de peur. Avant de manifester la volonté de se relever et de retrouver l’équilibre, elle doit faire disparaître la boîte au terme d’une longue introspection (notez la couleur rouge sur la partie du sternum, où toute l’activité intérieure se déroule).

La solidité du lien qui retient le ballon

C’est mon fils qui un jour, en passant devant la toile, m’a demandé : « Maman, est-ce que tu as pensé au lien qui retiendra le ballon? » Je lui ai répondu que je n’arrivais pas à faire une chaîne, mais que je pouvais aussi bien faire une ficelle, que ce serait plus facile. Toutefois, je ne m’attendais pas à ce qu’il me réponde :

« Non, je veux dire que c’est le type de lien que tu choisiras, comme une corde bien solide, qui déterminera si le poids de l’enclume s’en ira pour de bon ou non ».

Yeux de biche avec iris en coeur, lèvre inférieure qui tremble et poussière dans l’œil. Ouais, la madame était émue et sciée en deux. Lorsque je vous dis que le ressenti et la connexion devant un tableau sont importants, mais également libres d’interprétation pour chacun, c’est de ça qu’il s’agit.

Donc… cette toile peut représenter différentes choses selon celui ou celle qui la regarde. Moi, je lui ai donné mon histoire, mon ressenti. Au moment de sa réalisation, et celle-ci a duré plusieurs semaines, je me relevais de la dépression la plus difficile de ma vie après le diagnostic d’un trouble bipolaire de type II.

Je suis à nouveau debout grâce à mes proches, mais aussi grâce à ma volonté. Parce qu’il faut bien se le dire, on peut avoir toute l’aide dont on a besoin… le ballon ne pourra pas nous aider à retirer le poids de sur nos épaules si on ne sort pas de la boîte de notre propre chef. 😉

Si vous ressentez autre chose, c’est que le tableau répond exactement à VOTRE ressenti et j’aimerais vraiment que vous partagiez cette information avec moi, ici ou par courriel.

Stéphanie, Sans ARTifice

Laissez un commentaire